la poupée d'archimède

La poupée d’Archimède

J’ai fait la connaissance d’Isabelle Sezionale et de ses livres sur Instagram et je dois dire que j’en suis très heureux car Isabelle (malgré un doctorat en mathématiques ^^) possède une personnalité attachante et son histoire est vraiment captivante.
Dans cet article je te propose de découvrir un bout de cette histoire avec son premier livre, La poupée d’Archimède.

et je si gagnais plus de thunes !

Résumé – La Poupée d’Archimède

« Je ne veux pas perdre espoir ! Je pense à mon père et au vers inspiré de l’enfer de Dante qu’il citait si souvent « Lasciate ogni speranza voi ch’entrate.* » »
Laissez toute espérance vous qui entrez.*
La poupée d’Archimède. (Isabelle Sezionale)
    • Broché:  160 pages.
    • Langue: Français.
    • Auteur: Isabelle Sezionale.
    • Edition: Au Pays Rêvé. (2013)

La poupée d’Archimède est un récit autobiographique, je le précise d’entrée car il contient une telle richesse de rebondissements qu’il pourrait sembler romancé.
En effet l’auteure va vivre plusieurs vies, on la découvre petite fille, ensuite étudiante en mathématiques, puis maman, professeure, à nouveau étudiante et je n’en dis pas plus pour ne pas spoiler le reste de l’histoire mais la liste est encore longue.
On découvre toutes ces vies au cours du livre, ces différentes vies amènent chacune leur lot de joies mais aussi d’épreuves. Des épreuves que l’auteure mettra un point d’honneur à surmonter, surtout ne pas abandonner.

Mais aussi pleine de succès que sa vie pourra être, il reste une blessure.

Une blessure qui la suit tout au long de sa vie et qui ne veut pas, ne peut pas se refermer.
Comment faire taire cette souffrance ? Crier, crier plus fort pour rétablir la vérité et se donner une chance de commencer à cicatriser de cette déchirure devenue insupportable.
Ce livre est ce cri.

Mon avis – La poupée d’Archimède

« Cette rupture m’affecte dramatiquement. Je sens mes entrailles s’échapper de la déchirure béante. Je voudrais hurler l’abandon de ma mère, cette terrible injustice que je n’arrive pas à accepter. »La poupée d’Archimède. (Isabelle Sezionale)
et je si gagnais plus de thunes !

J’ai lu ce livre d’Isabelle d’une traite. Et je dis Isabelle car on s’attache à son personnage dans le livre, à son histoire et je pense en partie grâce à un agréable style d’écriture qui est au service d’un récit palpitant.
Un style avec une écriture concise. Les passages de dialogues bien mesurés s’intègrent à merveille dans un récit incisif. Ce genre d’écriture me plaît car il évite les longueurs, les lourdeurs d’autres livres qui servent essentiellement à vendre un nombre du papier à mon avis.
L’histoire en elle-même c’est la mémoire d’un traumatisme que malheureusement des milliers d’enfants subissent chaque jour.
Et qu’est-ce qu’un enfant peut faire lorsque sa famille, les adultes qui devraient être là pour le protéger, lorsque tout le monde détourne le regard ? Rien.
La poupée d’Archimède est aussi un formidable exemple de résilience, de l’envie de reprendre le contrôle de sa vie et de réussir, pour soi mais aussi et surtout pour ses enfants.
Je recommande chaleureusement La poupée d’Archimède qui est le premier d’une trilogie et en ce qui me concerne je vais dès à présent me plonger dans le deuxième tome, L’égide du papillon.

D’autres articles dans le même thème: Le frisson de la liberté / Total Recall.

Si cet article t'a plu, partage-le

Leave a Comment